IVOMEC
Par Bernard TANTART



Beaucoup utilise l'ivomec à l'état pur, je peux vous dire que c'est un très bon produit mais malheureusement très costaud pour nos oiseaux. Voire très dangereux !
 Si vous ne me croyez pas, utilisez le, pur en mettant une goutte directement sur la tête de votre oiseau....... Je vous dis ça car je connaissais un éleveur qui avait voulu trop bien faire en faisant ainsi. Le résultat ne sait pas fait attendre et sans appel pour trois de ses canaris. Quand cette histoire m'est revenu et pour l'avoir utilisé pur moi aussi, je me suis dit que cela devait tout de même bien les perturber !
       Avant toute chose, essayons de comprendre un peu le fonctionnement d'ivomec ou plus précisément ivenmectine. C'est un neurotransmetteur qui paralyse et tue le parasite qui se trouve dans le corps de l'oiseau, mais aussi ceux qui viennent se nourir de leur sang.
En résumé il tue les parasites internes et externes comme les vers intestinaux, les acariens et les poux.
Magnifique ! Oui mais à condition de tout tuer, oeufs de parasite y compris car un oeuf est très résistant de par sa conception !!!!! Donc ce traitement est à renouveller au moins  7  jours après par sécurité, dans l'hypothèse que des oeufs auront éclos et que le produit n'est plus actif.
 Ce produit peut agir dans le corps pendant au moins 30 jours dans les conditions d'utilisation, c'est à dire l'injection dans le cochon ou la vache. Et au vu de la quantité, votre oiseau ne résistera pas une demi seconde !
 Comment préparer et utiliser l'ivomecSoyons raisonable et adaptons notre ivenmectine à la taille de oiseau. C'est ce que je fais depuis que j'ai utilisé celui-ci  avec le produit "bogena parasita" de chez Beaphar. En effet le dosage est de 0,12% d'ivenmectine. C'est pour vous dire que c'est une très faible en quantité de produit actif.

 Comment préparer et utiliser l'ivomecIvomec est déjà vendu à 0,5 % d'ivenmectine donc quasiment un rapport de 5 fois plus petit pour le bogena parisita. Si vous voulez en faire vous-même, il suffit de mélanger 20 ml d'ivomec avec 80 ml d'isopropanolglycol (qu'on peut trouver en pharmacie aussi). Attention, ce calcul est vraiment approximatif mais il donne de très bons résultats. Je mets sans risque une goutte dans le bec de l'oiseau !

Voilà vous savez tout !
Ah j'oubliais...... Aucun risque d'avoir des oeufs clairs si vous l'utilisez à tout moment de l'accouplement !


Répulsif pour les poux
Par Bernard TANTART
 J'adore faire les commerciaux, j'adore voir les nouveautés et Tours 2011 est une occasion unique pour voir toutes les nouveautés. J'ai flashé pour cette petite boite à 12,50€. C'est Alain Desailly qui m'a dit que c'est un produit révolutionaire, on en dit du bien. Donc comme un produit ne se teste jamais seul, je me suis laissé prendre à ces mots. Il a raison, pourquoi pas !
Alors il m'a conseillé de l'utiliser autour du nid, le vendeur dit même sur l'oiseau....... Là je suis un peu rétissant car ce produit c'est un gel. En tout cas il sent très bon avec une odeur rafraichissante comme un peu le fumigène avant qu'on le brûle.
Je me suis renseigné est Rudy à Sint-Denijs le distribue. Donc si vous voulez faire l'essai comme nous.......




Le poudrage des oiseaux
Par Bernard TANTART
Je vous disais que j'avais poudré mes mâles et c'est ce que je vais vous expliquer en long et en large. Vous allez dire que tout le monde sait poudrer un oiseau. Et bien, figurez vous que c'est une question en boucle que certains jeunes éleveurs me posent régulièrement. On trouve aussi les éleveurs confirmés qui sont étonnés de me voir faire. C'est aussi un peu pour ça, que j'ai décidé de vous le montrer en vidéo.
Tout d'abord, il vous faut :
Un cageot,du saniterpen en poudre, un petit seau pour mettre le saniterpen dedans.
Pourquoi un cageot ?
Tout simplement, en mettant les oiseaux dedans, s' il y a présence de poux ils tombent tous. Et vu la quantité de poudre qui retombe au fond, je ne leur donne pas beaucoup de chance de résister à cette attaque de saniterpen. Par contre, si vous relachez de suite l'oiseau, vous redonnez beaucoup plus de chance aux poux de se refaire une jouvence après un temps de repos
Pourquoi le Saniterpen ?
C'est un très bon produit qui a fait ses preuves. C'est aussi un bon rapport qualité-prix.
Pourquoi utiliser un seau ?
En y vidant complétement le saniterpen, je suis capable de poudrer efficacement mes oiseaux au-dessus.
C'est un petit truc de Marcelin DESBIENS.

VIDEO 1     sur cette vidéo on voit comment poudrer un oiseau

VIDEO 2    Sur cette vidéo, on peut voir, qu' après environ une demi-heure, que les oiseaux ont conservé du saniterpen, Il suffit d'observer le nuage de poudre à chaque envollée. Ce qui me permet de penser que le produit à travailler longtemps au contact des plumes.


Vitamine D3
Par Bernard TANTART
Loin de moi de vouloir faire un roman, je vais vous faire part de quelque chose que l'on m'a confié il y a quelques temps. Ce n'est pas un secret et je vais vous le faire partager.

Tout petit, j'ai toujours vu des os de seiche accrochés aux barreaux des cages ou au grillage des volières. A l'époque, on m'évoquait que c'est bon pour leur bec, que ça apporte du calcium pour la coquille. Ce n'est pas faux, tout le monde le dit et on peut le lire partout ! C'est sans doute vrai !

Nos oiseaux sont largement capable de récupérer tout ce qu'ils ont besoin dans leur alimentation, à condition que celle-ci soit variée.
Par contre, une chose que je ne suis pas capable de donner en quantité suffisante, c'est la vitamine D3 contenue dans les UV du soleil. Une autre chose que je ne donne pas par contrainte, ce sont les os de seiche, je trouve que c'est toujours sale. Voilà pourquoi, j'ai opté avec facilité pour cette solution.

Une fois par semaine, depuis mi-novembre, je donne du calcium et de la vitamine D3 en sachet. J'aurai très bien pu utiliser Calcivet, calci lux ou un très bon autre produit, mais à 7€ les 250g en pharmacie et tout en sachet individuel, qui devrait se gêner d'en faire autant ?
Loin de moi de vouloir faire un roman, je vais vous faire part de quelque chose que l'on m'a confié il y a quelques temps. Ce n'est pas un secret et je vais vous le faire partager.


Ce qui est bon pour nous, doit l'être aussi pour nos oiseaux
Comment je l'utilise : pour fixer la poudre afin quelle ne se dépose pas au fond du bac, je mélange un sachet avec une cuillère à soupe d'huile de foie de morue et le tout à 500 g de pâtée sêche. Les 500 g de pâtée, c'est pour au moins 200 oiseaux en tenant compte du gâchis. Ainsi, tout disparait très rapidement. A vous de doser en proportion de vos oiseaux.

J'arrête d'en donner dès que j'ai présenté les femelles aux mâles. Là, c'est par Fertibol de chez Comed que je remplace (riche en calcium et en vitamine E). Car dans tous les cas je ne suis pas prêt d'arrêter les produits Comed au vu des résultats obtenus depuis 3 ans. Je vous rassure je ne touche aucune commission de leur part pour vanter leurs produits.


la Trichomonose
Par Bernard TANTART
Ne n'oublier pas la trichomonose. Depuis que je fais des canaris, c'est à dire depuis plus de 14 ans. Je fais systématiquement des traitements préventifs à des périodes bien défini dans mon année d'élevage. Et Avant l'accouplement c'est une période qui est nécessaire de traiter. A l'époque ou j'ai commencé l'élevage, j'avais remarqué des signes bizarre sur certains oiseaux. Le premier signe était que l'oiseau chercher à dégutir ou avait une gêne dans sa gorge. le deuxième signe c'est que ces oiseaux n'avait pas une forme excellente et à long terme, pouvait aboutir au décès. Mon frère, me conseilla à l'époque de consulter le vétérinaire le Dr LEMAHIEUX de diskmuide en Belgique, grand spécialiste de la colombophilie et ami de mon frère. J'ai donc apporté des oiseaux ayant ces symptômes. Le docteur regarda au microscope les prélèvements des fientes et ne trouva rien. Ensuite il prélève de la glaire buccale pour la regarder au microscope . C'est avec un grand sourire qui m'appella pour me montrer ce qu'il avait vu. Au travers du microscope je vis des petits triangles qui circulaient assez rapidement. Il me dit "Bernard, heureusement que ma apporté des oiseaux vivants car je n'aurais jamais pu voir que tes oiseaux avait la trichomonose. Je connaissais bien cette maladie, car à l'époque ou j'étais à la maison de mes parents, on traitait quasiment toujours les pigeons dès leur retour de concours, ou avant les accouplements. Il m'a dit que c'était impardonnable de ta part de ne pas traiter des oiseaux contre ce parasite. C'est ce que je fais 4 à 5 fois l'année maintenant.
La trichomonose est la maladie la plus fréquente chez le pigeon.
Elle est causée par un parasite (Trichomonas columbae) de très petite taille, pourvu de flagelles dont les mouvements lui permettent de se déplacer . C'est un protozoaire, c'est à dire un organisme vivant unicellulaires, très mais très petit, bien en dessous du millimètre, pouvant s'associer en colonies.
Ils vivent exclusivement dans l'eau ou dans de la terre humide. Ils sont connus pour être responsable de nombreuses maladies telles que la malaria et certaines dysenteries telle que l'amibiase.
Il existe diverses souches de trichomonas pouvant induire des problèmes de gravité variable.
L'analyse du mucus de l'arrière-gorge, au microscope , permet de déceler la présence des trichomonas: cette recherche doit se faire moins de 3 minutes après le prélèvement, sous peine de l'inactivation des trichomonas qui deviennent, dans ce cas, indiscernables : cela oblige à effectuer la recherche à partir d'oiseau vivant.
La presque totalité des pigeons sont porteurs de trichomonas, sans pour autant présenter de symptômes maladifs: les trichomonas ne deviennent dangereux qu'à la suite de circonstances favorisantes telles que la fatigue consécutive aux concours ou à l'élevage, l'humidité, la baisse de la résistance naturelle due à une autre maladie (infestation par les vers, coccidiose, salmonellose...).
La transmission se réalise surtout pendant le nourrissage, des parents porteurs aux jeunes, qui peuvent également être infectés au niveau de l'ombilic.
Une eau de boisson ou des grains régurgités, souillés par des trichomonas, sont également des vecteurs courants.
Ce sont principalement les jeunes, de la naissance au troisième mois, qui sont atteints.
les symptômes
Les symptômes apparaissent généralement vers le 10ème jour: les fientes deviennent très liquides, avec amaigrissement et points blanc- jaunâtres dans le bec, sur le palais, la face interne des joues, la langue ou au niveau de l'arrière-gorge.
Ces points peuvent confluer en amas solides qui gênent ou empêchent la déglutition ou la respiration, entraînant la mort .
La prolifération des trichomonas peut aussi avoir lieu au niveau du foie, avec apparition de nodules jaunes .
L'intestin peut aussi être le siège de nodules, tout comme la région ombilicale.
Chez les adultes, l'un des premiers symptômes consiste en une production plus importante du mucus de l'arrière-gorge, gênant la respiration.
Bien que les adultes résistent plus facilement à la trichomonose au point de paraître en
excellente santé, cette atteinte peut pourtant entraîner une baisse de forme très prononcée chez les pigeons voyageurs et les autres oiseaux: un simple traitement anti-trichomonas en cours de saison , peut permettre une étonnante amélioration des résultats et enrayer les pertes.
le traitement
Compte tenu de l'existence quasi permanente des trichomonas dans un élevage, il est prudent d'effectuer au moins deux traitements préventifs dans l'année: l'un au printemps, le second avant ou après la grande mue.
Le fait de traiter pendant la première moitié de la période de couvaison, est une excellente méthode puisque les reproducteurs seront exempts de trichomonas durant le nourrissage de leurs jeunes, période excessivement délicate.
Le traitement préventif peut être conduit avec TRICHOLYSE, poudre orale à base de dimétridazole, à administrer dans l'eau de boisson à raison de 4 cuillerées à café par litre d'eau, pendant 5 jours.
En périodes de fortes chaleurs ou de nourrissage il convient de compenser l'augmentation de l'abreuvement en réduisant la posologie d'autant, pour que la dose médicamenteuse ingérée reste à peu près constante: c'est la raison qui rend plus délicat l'emploi de l'ALAZOL, spécialité plus concentrée en dimétridazole que le TRICHOLYSE car, mal contrôlée, une surconsommation d'eau de boisson trop dosée en médicament peut entraîner l'apparition de symptômes nerveux, heureusement réversibles et ne laissant aucune séquelle. C'est néanmoins ce produit que j'utilise l'alazol.
Le traitement curatif, entrepris lorsque la maladie est constatée, nécessite une durée de traitement de 7 jours.
Son exceptionnelle innocuité (aucun effet secondaire n'a jamais été constaté et des doses correspondant à 32 fois la dose thérapeutique n'ont entraîné la mort d'aucun canari...) permet son emploi préventif :
chez les canaris :
-lors du sevrage, éventuellement, avant la première sortie.
-avant l'accouplement, pendant la première moitié de la couvaison,
En cas de trichomonose déclarée, le traitement collectif est nécessaire !

DIMMER
Par Bernard TANTART
On viens de me redemander les plans de mon dimmer ( pour le voir c'est ici) , je vais donc faire profiter tout le monde avec le plan que je viens de faire. C'est pas compliqué.
J'ai démonté des programmateurs de maison pour les mettre tous dans une seule boite. Mon système fonctionne bien car en ce moment il est utilisé par Régis un éleveur de mon club.
Alors pour les bricoleurs à vos tournevis.


matériel:
3 programmateurs à plot allant de 15 min en 15 min
5 prises de terre
2 interrupteurs
6 dominos
1 m de câble rouge
1 m de câble bleu
1 m de câble vert/jaune
1 prise mâle ( récupéré sur une ancienne cafetière)
un coffret en bois

L'ampoule et de couleur rouge de 25w juste assez pour que les oiseaux comprennent qu'il est l'heure de se coucher ou de se lever.

Substitut à l'océpou
Par Bernard TANTART
Voici un substitut à l'océpou. Autrefois je l'utilisais par rapport à l'océpou car il possédait une plus grande rémanence dans le temps, mais son prix était plus cher donc je me suis naturellement rabattu sur océpou. Aujourd'hui avec la disparition de ce dernier j'ai refait un stock.
Efficace il l'est. Excellent je ne le peux pas le confirmer à 100%, car on est jamais sur à 100%. Toujours est il j'en ai donc je lui fais confiance, mais j'ai l'oeil dans les coins et recoins de mes cages et mes volières etc... C'est même une manie, je dirai même je suis maniac des petites bêtes rouges. Excusez moi quand je visite une installation c'est plus fort que moi au grand bonheur de ceux qui ne le savent pas.





Nombre d'oiseaux par  m3
Par Bernard TANTART
Ça va, ça vient et ça nous quitte.
Qui a dit que l'élevage était facile ? qui peut se vanter que toutes les années se ressemblent ?
Dans l'élevage, il y a des hauts et des bas. Il y a les joies et les déceptions.
Bon, je ne vais pas trop épiloguer sur ça car il y a les vrais copains pour nous aider durant les moments de blouses. Il y a aussi les livres qui ont déjà tout dit sur la question et il y a nous avec nos blogs qui ouvrons les portes de la facilité avec nos articles.
Rien de plus facile pour apprendre de nos jours, du moins c'est mon avis.
Mais, il y a une chose que tout le monde sous -estime, c'est le temps que nous sommes capable d'accorder à notre passion. Dites vous bien qu'elle est très prenante et que vous ne pouvez pas remettre les soins quotidiens de vos bêtes.
Alors pourquoi en faire toujours plus ?
C'est vrai, soyons honnête avec nous même, heureusement que ce loisir rapporte un peu d'argent et qu'il est capable de s'autofinancer. Maintenant, si vous avez l'intention d'augmenter vos effectifs pour une raison X, il faudra aussi estimer le temps que vous allez y passer. 10 couples, ce n'est pas 30 et 30 couples, ce n'est pas 50. Si c'est pour faire des oiseaux et les négliger, ce n'est pas la peine, car au final vous serez perdant ( maladie ou mauvaises conditions de vos oiseaux).
Ensuite, il y a la place. c'est bien beau de mettre des cages et des cages. Avez vous pensé à stocker vos jeunes, vos reproducteurs?
Si vous avez de la réussite (8 jeunes par couple en trois tours), est ce que vous savez où les loger ? (moi perso j'en suis à 4 ou 6 jeunes en 2 tours en tenant compte des couples qui ne tournent pas).
Que se soit en cages ou en volières, le nombre est limité !
Une cage d'élevage de 40x30xh30 a un volume de 0,036 m3 . Dans ce volume, vous metterez facilement un couple, mais quand vient les jeunes au nombre de 5 le volume devient moins viable et vous n'espérerez qu'une chose, c'est que vos petits mangent seuls pour vite les mettre ailleurs !
Une cage de 60x30xh30 offre un volume plus confortable pour notre petite famille de 7 mais avouez tout de même que c'est aussi un peu juste malgré les 0,054 m3. On va donc conclure pour un volume de 0,040 m3. Pour un oiseau, c'est juste, mais viable.
On a alors pour une volière de 1 m3 pour 25 oiseaux...... Appliquez cette proportion et à la fin de l'été, il ne vous restera à peine 20 oiseaux et dans un sale état !
Une cage, c'est bien pour un oiseau de concours ou un oiseau de salon chez un particulier.
En volière, cette règle n'est plus vraie !
En réalité, la proportion idéale est 15 oiseaux par m3.Si vous disposez d'un espace pour vos oiseaux, calculez le volume de vos volières. Multipliez votre volume par 15 et divisez votre résultat par 10 et vous aurez le nombre de cages d'élevage. Attention toutes les catégories d'oiseaux ne s'élèvent pas aussi facilement, votre chiffre peut varier.

Exemple : je dispose de 16 m3 de volière:

Canaris type classique: (16x15)/10 = 24 cages d'élevage
Canaris type phaeo: (16x15)/7 = 34 cages d'élevage

Augmenter le nombre d'oiseau dans un espace réduit, c'est augmenter le risque de maladie. J'appelle au bon sens de chacun. Si vous n'est pas capable de donner du temps et de l'espace à vos oiseaux, réduisez en le nombre. J'en ai marre de perdre des éleveurs pour des causes aussi élémentaires.

J'oubliais. Le temps que nous consacrons à nos bêtes, c'est au détriment de notre famille et là c'est un autre problème. Soyons raisonnable, ce n'est qu'une passion, notre passion.Pas forcément celle de notre entourage. Réfléchissons donc avant de lui imposer certaines contraintes.

Bagues
Détaille d'une bagues UOF



PLUMES
A Propos de Longue plume et de Courte Plume chez nos Canaris
Par Patrice DE PAMELAERE

Les accouplements ne se limitent pas à accoupler intensifs x schimmels.
Dans les accouplements il est préférable de parler de courte plume x longue plume.
Pourquoi me direz-vous ?
Et bien parce qu'il existe !!!
Des intensifs courte plume tout comme des intensifs longue plume.
Des schimmels courte plume tout comme des schimmels longue plume.
Dans les élevages modernes il est de coutume d'accoupler courte plume x longue plume ou vice et versa.
Donc il arrive que nous accouplions des intensifs comme des schimmels ensemble mais selon la caractéristique de la longueur de plume.
Intensif courte plume x intensif longue plume
Intensif longue plume x Schimmel courte plume
Intensif x schimmel
Schimmel courte plume x Schimmel longue plume
Schimmel longue plume x Intensif courte plume
Schimmel x Intensif
et encore d'autres combinaisons et possibilités.
Si nous sommes arrivés à avoir des intensifs au lipochrome ou mélanine jusqu'au fond de la plume il en va de même chez les schimmels de toute grande valeur en exposition.
Nous rencontrons également :
Des intensifs ayant des traces de schimmel soit dans le dos, soit dans le cou, dans les flancs etc... et dès lors sur vos fiches de jugement vous devriez y retrouver comme remarque : schimmel dans le dos ou collier de schimmel ect...
Une femelle intensive a souvent du givre sur le dos ou un collier de schimmel !!!
Des oiseaux au schimmel mal réparti et qui vous donne des oiseaux dessinés par plaque et non uniforme sur tout le corps.
Des plaques souvent aux épaules, Front, Cou, Tête et Croupion.
Donc vous remarquez que parler d'intensif ou de schimmel ne se limite pas à cela uniquement.
Il serait ici trop long pour rentrer encore plus dans tous les détails.
Vos accouplements c'est vous qui allez les réussir, pas les autres.
Il en va de même dans vos déboires qui n'en a jamais eus !!!
Accoupler courte plume x longue plume ou vice et versa, des oiseaux ayant toute les qualités requises pour vous donner des champions ou du moins des oiseaux ayant de grande chance d'y parvenir.
Lorsque vous allez acquérir des oiseaux, ne vous limitez pas aux achats d'intensif ou de schimmel mais plutôt d'après ce que vous avez besoin chez vous.
Dites vous bien que l'intensif ou le schimmel que vous vous proposez d'acheter ne convient peut être pas à l'oiseau que vous avez chez vous et pour lequel vous vous apprêtez d'acheter tel mâle ou telle femelle.
Limitez-vous à acheter d'après vos besoins propre, recherchez les qualités et parfois défauts dont vous avez besoin dans votre élevage.
Maintenant si vous apercevez un oiseau de toute grande qualité qui est à céder, inutile de le louper même si à première vue vous n'en avez pas l'utilité.
Pourquoi je vous parle de défaut dans les achats ?
Et bien c'est simple un intensif ayant de léger givre de schimmel, s'il n'est pas bon pour les expositions dites vous bien qu'il peut peut-être vous servir dans votre élevage et vos accouplements.
Car dites vous bien qu'accoupler deux 92 pts ensemble ne vous sortira pas nécessairement et plus que probablement pas que des 92 voir des 93 ou 94.
Il serait dès lors trop facile d'accoupler et nous n'aurions plus que des champions sur nos étagères aux expositions.
Dites vous bien que nos élevages ne sont qu'un éternel recommencement, ce qui est vrai une année ne l'est plus l'année d'après.
Il est évident qu'il est plus facile d'obtenir de bons résultats lorsque nous en avons la bonne souche, mais dites vous bien également que cette souche a du être construite petit à petit, heure de travail après heure de travail, erreur après erreur et puis expérience par expérience qu'elle soit heureuse ou malheureuse nous apprenons tous les jours.